fbpx

"C'est grâce à Convivial que j'ai pu réunir ma famille" Appel à dons juin 2021

"C'est grâce à Convivial que j'ai pu réunir ma famille" Appel à dons juin 2021

Chère amie, cher ami de Convivial,

Chaque jour, des dizaines de milliers de personnes sont forcées de quitter leur pays. Dans le monde, on compte ainsi près de 80 millions de personnes déplacées de force qui, pour préserver leur vie, doivent fuir des guerres ou des persécutions, laissant derrière elles leur pays, leur maison, leur famille, leurs amis.

Si tous les réfugiés que nous rencontrons se trouvent dans une situation difficile, cette année nous souhaitons attirer l’attention sur le travail que nous menons autour du regroupement familial. Convivial est un des rares acteurs soutenant les réfugiés dans ces démarches longues, complexes et coûteuses.

La grande majorité des réfugiés sont des adultes arrivés seuls en Belgique, la fuite étant un parcours dangereux, hasardeux et coûteux.  Une fois leur protection reconnue, il est important pour eux d’entamer très rapidement la procédure de regroupement de leur famille restée sur place (conjoint et enfants mineurs pour un adulte réfugié, parents pour un mineur réfugié). En effet, durant la 1 ère année de protection, les conditions minimales de revenu et autres imposées par les autorités belges pour introduire une demande de regroupement sont allégées. D’autre part, il est vraiment très difficile pour toute personne en exil de vivre et de reconstruire un projet de vie loin de sa famille proche, surtout lorsque celle-ci est en danger.

La procédure de regroupement familial est très complexe : la famille à regrouper doit introduire un dossier auprès du poste diplomatique parfois fort éloigné voire inaccessible (troubles, Covid…) de son pays d’origine ou d’un pays voisin en cas de danger. Des tests ADN sont exigés lorsque les documents prouvant les liens de parenté font défaut ou sont contestés par l’Office des Etrangers. La grande diversité des pays d’origine a renforcé cette complexité, les démarches variant d’un pays à l’autre. Dans ce contexte, nous pouvons compter sur la précieuse collaboration de Myria (service d’appui en matière de droits des étrangers) de même que sur celle de Credal et de Miles4Migrants pour soutenir certaines dépenses (frais à débourser pour la légalisation de documents, les demandes de visas, les billets d’avion…).

La procédure de regroupement est un parcours de combattant complexe, long et coûteux et il est essentiel que les réfugiés engagés dans cette procédure soient dès le départ correctement informés et épaulés pour parvenir à réunifier leur famille en sécurité en Belgique.

Au cours de 3 dernières années, 291 familles ont initié la procédure de regroupement avec l’aide de Convivial. A ce jour, 84 familles ont ainsi pu être regroupées.

Une fois regroupées, nous accompagnons ces familles dans la recherche d’un nouveau logement adapté ainsi que dans toutes les démarches connexes (inscriptions administratives, écoles pour les enfants, allocations familiales, orientation vers le BAPA Convivial…)

A l’occasion de la Journée Mondiale des Réfugiés, nous nous permettons de faire à nouveau appel à votre solidarité. Ce n’est que grâce à votre soutien que l’équipe pourra accompagner d’autres réfugiés qui, comme Laurent dont vous trouverez le témoignage à la suite de cette lettre, souhaitent regrouper leur famille.

Au nom de toutes les personnes que nous accompagnons, nous vous remercions chaleureusement pour votre aide et votre confiance dans notre action.

TEMOIGNAGE

« C’est grâce à Convivial que j’ai pu réunir ma famille »

Je m’appelle Laurent et je viens du Burundi. Je suis arrivé en Belgique en juillet 2019 par avion, ayant pu obtenir un visa de visite à un ami. J’ai introduit une demande d’asile dès mon arrivée vu la situation politique dans mon pays. Je m’étais organisé préalablement pour que ma femme et mes 5 enfants aient pu fuir et se réfugier en Ouganda. Ils étaient là plus en sécurité qu’au Burundi et nous pouvions rester en contact. Un an plus tard, j’ai reçu le « positif » cad que j’étais reconnu réfugié par les autorités belges. Immédiatement et avant toute chose, je voulais faire venir ma famille pour démarrer une nouvelle vie ensemble ici. Je ne savais pas comment faire ni à qui m’adresser. Par le bouche à oreille, j’ai entendu parler de Convivial et j’ai pris contact. Convivial m’a accompagné de A à Z : ils m’ont posé des questions pour bien comprendre ma situation et celle de ma famille et m’expliquer la procédure spécifique à mon cas, compliquée par le fait que l’aînée de mes enfants était entretemps devenu majeure. Ils m’ont aidé à remplir tous les formulaires, à faire la liste de tous les documents nécessaires. C’était compliqué et coûteux car j’ai dû compter sur des tiers au pays pour obtenir les certificats de naissance et autres papiers officiels. Heureusement nous n’avons pas dû faire de tests ADN. Ensuite avec mon assistant social de Convivial, nous avons introduit le dossier de regroupement à l’ambassade de Belgique en Ouganda plus une demande de visa humanitaire pour l’aînée.  J’ai pu payer les frais de tous les visas mais heureusement, Convivial a contacté l’association Miles for Migrants qui a offert les billets d’avion de toute la famille. Ma femme et les 4 plus jeunes sont ainsi arrivés en Novembre 2020 et ma fille ainée un peu plus tard en janvier 2021. C’est un nouveau pays et un nouveau départ pour nous qui sommes enfin réunis et en sécurité. Mes enfants sont déjà à l’école et moi je démarre mon parcours professionnel en Belgique grâce à un contrat d’insertion. »

Soutenez-nous 

 

Articles liés