Réinstallation : “A mon âge, rester à la maison, ce n’est vraiment pas bon !”

Nous vous avons parlé dans la précédente newsletter du Projet Réinstallation, un projet mené par l’UNHCR et Fedasil en collaboration avec Convivial et Caritas, qui consiste à aider des familles sélectionnées en raison de leur grande vulnérabilité et vivant dans des camps de Réfugiés en Afrique centrale à s’installer en Belgique. Nous avons rencontrés Nyota, jeune femme de 28 ans, maman de six enfants, qui fait partie des 100 réfugiés réinstallés en Belgique en 2013.

Entretien avec Nyota, jeune maman désormais optimiste et déterminée

réinstallationRacontez-nous le début de votre aventure en Belgique…

Accompagnée de mes six enfants, je suis arrivée de Kinshasa le 4 juillet. Je me rappelle m’être dit qu’il faisait froid en Belgique mais à part cela, je n’ai pas vraiment eu d’autres problèmes, on a tout de suite été pris en charge.
Moi, je voulais commencer moi-même à entreprendre les démarches nécessaires à mon installation, mais comment faire quand on ne connait pas le pays et qu’on ne peut rien dire parce qu’on ne parle pas français ? Maintenant, deux fois par semaine, je suis le cours de français à Convivial mais les horaires sont compliqués à gérer avec mes six enfants. Pour m’entraîner, j’essaie de parler français le plus souvent possible depuis mon arrivée.

Comment vous sentez-vous dans votre nouvel environnement ?

Aujourd’hui, j’habite avec mes six enfants dans un logement de transit à Saint-Gilles. Convivial a contacté une Agence Immobilière Sociale avec qui ils travaillent, le projet s’appelle Esperanza. En mars je vais déménager à Molenbeek dans un bel appartement trois chambres avec salon qui vient d’être rénové. On va le visiter mardi mais j’ai un bon sentiment.
Pour le moment, j’aime bien le quartier où j’habite, mes enfants sont contents d’aller à l’école. Ils ne parlent pas encore bien français mais ils progressent vite. Un de mes enfants s’est même fait un ami qui vient de temps en temps à la maison.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Plus tard, j’aimerais bien travailler mais comme je ne sais ni lire ni écrire, je dois d’abord apprendre et aussi améliorer mon niveau de français. A mon âge, rester à la maison ce n’est vraiment pas bon !
Convivial va aussi m’aider à obtenir une nouvelle carte d’identité parce que j’ai déjà eu une carte électronique mais comme j’étais dans un logement de transit, j’ai été radiée du registre des étrangers. Maintenant on doit recommencer toutes les démarches. Heureusement, je suis déjà inscrite à la mutuelle, et bientôt, je pourrai aussi m’inscrire chez Actiris pour suivre une formation dans le but d’obtenir un emploi.
Lorsque je serai à Molenbeek et que j’aurai fait toutes ces démarches, ma vraie vie ici commencera enfin !
Bien sûr, j’aimerais aussi débuter la procédure de regroupement familial afin que mon mari puisse venir me rejoindre. Je sais que Convivial m’assistera dans les démarches et cela m’aide à positiver. Quand il sera là, ce sera plus facile pour moi avec les enfants mais aussi parce que lui, il sait lire et écrire !

Convivial © 2019 All Rights Reserved

Mouvement d insertion des Réfugiés - Rue du Charroi 33-35, 1190 Bruxelles - T 02 503 43 46

UA-140129052-1