Rencontre avec Pierre, coordinateur du pôle Insertion

Depuis plusieurs années, Convivial propose une guidance individuelle et des formations collectives afin de répondre aux besoins d’insertion socioprofessionnelle des Réfugiés. Récemment, Convivial a regroupé l’ensemble de ces activités au sein d’un seul pôle afin d’offrir aux bénéficiaires une offre d’accompagnement plus claire et intégrée correspondant à leurs préoccupations et besoins à différents moments de leur parcours d’insertion.  Rencontre avec Pierre Gélis, coordinateur de cette démarche.

Quels sont les besoins rencontrés par les Réfugiés une fois qu’ils sont installés ?

DSCF3620Après avoir répondu aux besoins de première nécessité tels que la recherche de logement, l’ameublement, les démarches administratives, …  les Réfugiés désirent s’intégrer socialement. Ils découvrent un nouveau pays qu’ils veulent comprendre,  une nouvelle culture, de nouvelles valeurs,  mais aussi et  surtout ils désirent être actifs et sont à la recherche d’un emploi. Pour y parvenir, le chemin est long. Pour la plupart, il faut apprendre une des langues nationales, il faut comprendre la Belgique et son fonctionnement, se positionner  personnellement face à ce nouvel environnement, il faut se former. Ce n’est qu’après ces différentes étapes, que ces personnes peuvent se lancer dans une véritable recherche d’emploi.

Quelles réponses Convivial apporte-t-il à ces besoins ?

La première étape consiste à faire un bilan général de la situation socioprofessionnelle du bénéficiaire. Parle-t-il une des langues nationales ? Quelles sont les études et les expériences accomplies dans son pays d’origine ? Quels sont ses projets ? Environ 500 personnes sont ainsi accompagnées individuellement chaque année dans la définition d’un nouveau projet d’insertion. Ensuite, en fonction des besoins, nous proposons une aide individuelle dans des démarches spécifiques (préparer un dossier de demande d’équivalence de diplôme, gérer l’inscription à une formation, …) et plusieurs formations collectives : des cours de français langue étrangère (FLE) d’une part, et d’autre part, pour les personnes parlant suffisamment le français, un atelier d’initiation à la vie en Belgique, au monde de l’emploi et à l’informatique. Cet atelier se clôture par l’élaboration et la présentation d’un nouveau projet professionnel.

Quels sont les résultats ?

Afin d’assurer le suivi des bénéficiaires dans l’initiation de leur projet professionnel, nous les contactons  tous les 3 mois pendant une année. Pour vous donner quelques chiffres, entre janvier et mars 2013, nous avons rappelé 105 bénéficiaires. Plus de la moitié étaient actifs. 67 personnes étaient en formation, 29 personnes effectuaient les démarches pour démarrer une formation qualifiante pour cette rentrée de septembre et 1 personne travaillait.  Seuls 8 personnes avaient mis de côté leur projet afin de pouvoir d’abord gérer des difficultés personnelles.

Convivial n’effectue-t-il pas ici le travail d’autres institutions spécialisées dans l’insertion socioprofessionnelle, telles qu’Actiris, Bruxelles Formation ou les missions locales ?

Nous nous situons plutôt en amont de ces institutions, dans un travail destiné à permettre aux Réfugiés de comprendre le monde dans lequel ils évoluent et de mobiliser efficacement l’aide de ces institutions. Notre expérience et la rencontre de ces différents acteurs nous montrent que notre public a besoin de cet accompagnement spécifique par rapport aux « prérequis » (culturels, techniques, pratiques) exigés par le monde de l’insertion socioprofessionnelle.

Convivial © 2019 All Rights Reserved

Mouvement d insertion des Réfugiés - Rue du Charroi 33-35, 1190 Bruxelles - T 02 503 43 46

UA-140129052-1