“Nous sommes si satisfaits que nous désirons impliquer Convivial dans plus de projets”

Equipe LPTL’Agence Immobilière Sociale, Logement Pour Tous, prend en gestion des biens auprès de propriétaires privés afin de les mettre en location à des personnes disposant de revenus limités. Convivial collabore avec Logement Pour Tous depuis 1998. Aujourd’hui, ce partenariat représente 12 logements de transit que nous proposons aux Réfugiés les plus vulnérables.

Rencontre avec Pierre Denis, Directeur de Logement Pour Tous

Pouvez-vous nous expliquer LPT en quelques mots ?

« Logement pour Tous est une Agence Immobilière Sociale (AIS) créée en 1996 et agréée et subsidiée par la Région de Bruxelles-Capitale. Nous prenons en gestion des biens immobiliers auprès de propriétaires privés, afin de les mettre en location à des personnes disposant de revenus limités.

Nous avons 373 logements en gestion à Bruxelles dont 51 sont des logements de transit. »

Comment est né le partenariat entre Convivial et LPT ?

« LPT travaille depuis 1998 avec Convivial. J’ai rencontré Marie-Noëlle, la fondatrice de Convivial, via un de nos propriétaires. Sa femme était bénévole chez Convivial et nous a mis en contact.

A l’époque, la collaboration était plutôt informelle : Convivial introduisait des candidatures qui détaillaient la situation et les motivations du potentiel locataire. Je pense que Convivial privilégiait cette possibilité pour les personnes qui étaient le plus dans le besoin. Evidemment, nous n’étions, et ne sommes toujours pas, en mesure de répondre à des situations d’urgence. Nous insistions pour que la situation globale soit appréhendée avant que le projet soit mis en place.

Jusqu’en 2002-2003, nous acceptions les candidatures introduites par n’importe quel service social. Ensuite, nous avons formalisé ces démarches. Une première convention de collaboration a été établie en 2003 avec Convivial. Depuis, il y a eu plusieurs renouvellements. »

Travailler en collaboration avec un mouvement d’insertion des Réfugiés est, selon vous, une suite logique dans les activités de LPT ?

« Tout à fait. Les AIS s’occupent de personnes en difficultés financières, culturelles et/ou sociales. Les personnes qui sortent des centres d’accueil cumulent souvent tous ces problèmes. »

Comment cela se passe-t-il en pratique ?

« Concrètement, nous mettons 12 logements de transit, allant d’une simple chambre à un appartement trois chambres, à destination du public de Convivial. Ces logements se trouvent tous à Bruxelles, dans trois communes différentes : Woluwé-Saint-Lambert, Ixelles et Molenbeek. Pour l’année 2013, cela représente l’hébergement de 34 ménages (environ 70 personnes) de 16 nationalités différentes.

En tant qu’Agence Immobilière Sociale, notre but est de décharger le propriétaire des soucis de la gestion locative de son bien. Pour les logements précités, Convivial s’occupe de trouver un locataire et nous gérons la partie administrative : conclusion du bail, états des lieux d’entrée et de sortie, perception du loyer, etc. »

Etes-vous satisfait de notre partenariat ?

« Avec Convivial, le répondant est bon, le transit fonctionne bien car vous offrez un suivi de qualité, y compris au moment où il faut quitter le logement de transit et s’installer dans un logement à plus long terme.

La preuve de notre satisfaction est notre désir d’impliquer Convivial dans plus de projets, tel l’habitat solidaire récemment inauguré rue Léon Cuissez à Ixelles. »

Comment voyez-vous l’avenir du partenariat entre Convivial et LPT ?

« La vraie question est vers quel type de logement vont les personnes qui quittent les logements de transit. Ces logements de transit sont-ils adaptés si par la suite les bénéficiaires ne trouvent que des logements insalubres ou inadéquats ?

Nous devons réfléchir ensemble : si l’on n’est pas capable de développer une offre de logement adaptée, nos efforts ne servent plus à grand-chose. L’idée est de développer des logements à long terme car les logements de transit ne sont pas « la solution ».

La possibilité d’un bail glissant constitue une bonne alternative : les bénéficiaires rentrent en transit, régularisent leur situation et si tout se passe bien, ils s’intègrent, leurs enfants vont à l’école, etc. Alors, nous passons à un bail à long terme pour les occupants de ce même logement. En conséquence, ce logement n’est plus disponible pour le transit et nous nous chargeons de trouver un nouveau logement que l’on dédie au transit pour d’autres personnes. »

Convivial © 2019 All Rights Reserved

Mouvement d insertion des Réfugiés - Rue du Charroi 33-35, 1190 Bruxelles - T 02 503 43 46

UA-140129052-1